Efficacité thermique de moteurs électriques dans le domaine du transport automobile : modélisation par éléments finis et optimisation

Titre de l'offre: Efficacité thermique de moteurs électriques dans le domaine du transport automobile : modélisation par éléments finis et optimisation
Type de contrat: Convention de stage

IFP Energies nouvelles est un organisme public de recherche, d’innovation industrielle et de formation intervenant dans les domaines de l’énergie, du transport et de l’environnement. Sa mission est d'apporter aux acteurs publics et à l'industrie des technologies performantes, économiques, propres et durables pour relever les trois grands défis sociétaux du 21e siècle : changement climatique et impacts environnementaux, diversification énergétique et gestion des ressources en eau. Son expertise est internationalement reconnue.

IFP Energies nouvelles poursuit 5 priorités stratégiques, indissociables et complémentaires dans l'accomplissement de sa mission d’intérêt général :

  • Produire à partir de sources renouvelables des carburants, des intermédiaires chimiques et de l'énergie
  • Produire de l’énergie en réduisant l’impact sur l’environnement
  • Développer des transports économes et à faible impact environnemental
  • Produire à partir de ressources fossiles des carburants et intermédiaires chimiques à faible impact environnemental
  • Proposer des technologies respectueuses de l'environnement et repousser les limites actuelles des réserves d'hydrocarbures

Son école d'ingénieurs, partie intégrante d'IFP Energies nouvelles, prépare les générations futures à relever ces défis.

Efficacité thermique de moteurs électriques dans le domaine du transport automobile : modélisation par éléments finis et optimisation

L’électrification des véhicules est une piste permettant de réduire les émissions polluantes dans le domaine du transport. Plusieurs solutions existent déjà, et la plupart d’entre elles sont confrontées à des problèmes de thermique qui limitent les puissances exploitables.

Une solution consisterait à augmenter la tension de fonctionnement, afin de réduire le courant, mais elle se heurte actuellement à des problèmes d’habilitation et de coût. De manière plus rationnelle, un refroidissement optimisé de la machine électrique est une solution intéressante pour accroître la puissance de fonctionnement en limitant son coût.

L’objectif du stage consistera donc à modéliser, par éléments finis, les équilibres thermiques au niveau de certaines zones critiques d’une machine électrique en conditions standards de fonctionnement (lors d’une utilisation sur un cycle normalisé par exemple), puis de tester de manière numérique des solutions innovantes autorisant une meilleure gestion thermique de ces éléments.

Le candidat devra avoir un goût prononcé pour la modélisation par éléments finis, pour les expériences numériques et l’optimisation.

Les calculs par éléments finis seront idéalement réalisés sur le logiciel Comsol Multiphysics sur la base de lois matériaux existantes.

Des notions de fonctionnement des systèmes électriques et notamment de machines électriques seront appréciés.



Ils recrutent...