Stagiaite en Détection de Défauts sur des Engrenages Grâce à l'Analyse des Vibrations et des Acyclismes H/F

Titre de l'offre: Stagiaite en Détection de Défauts sur des Engrenages Grâce à l'Analyse des Vibrations et des Acyclismes H/F
Type de contrat: Convention de stage

Description du poste:
DTG (Direction Technique Générale) est l'unité d'ingénierie de mesure et d'expertise du Groupe EDF. Composée de plus de 682 hommes et femmes, sa mission est de conseiller les exploitants d'ouvrages de production d'électricité (barrages hydrauliques, centrales nucléaires, centrales thermiques) en France et dans le monde. Ce conseil s'établit autour de 3 grands domaines que sont la sûreté/sécurité, la performance et l'environnement et se base sur une capacité technique de diagnostic et une expertise reconnue dans une multitude de domaines liés à l'exploitation.
Ainsi, les métiers de DTG s'exercent dans de nombreux domaines d'activités tels que ceux des prévisions hydrométéorologiques, de la surveillance des grands ouvrages de génie civil, des matériels électriques, mécaniques ainsi que ceux de la thermodynamique et la topographie.

Le service Comportement Mécanique des Systèmes (CMS) a pour mission de réaliser des diagnostics dans le domaine vibratoire sur les machines tournantes des filières de production d'énergie nucléaire, thermique et hydraulique. Ces différentes activités de diagnostic et d'assistance aux clients sont organisées sous forme de réseaux d'expertise. Le service est garant pour le compte du groupe EDF de la qualité et de la pertinence du diagnostic. Pour cela, le service peut soit conduire des essais sur site avec mise en oeuvre de l'instrumentation et des moyens d'investigation ad hoc, soit installer et configurer sur site des systèmes de surveillance pour réaliser ensuite un diagnostic depuis le siège de Grenoble.
Dans ce concept de maintenance conditionnelle, la surveillance vibratoire doit permettre la détection précoce de défauts et le suivi de leur évolution dans le temps. La détection des défauts à un stade précoce offre la possibilité de planifier et de préparer des interventions en les intégrant, si possible, dans les arrêts normaux d'exploitation ou en provoquant des arrêts programmés à des moments opportuns, en fonction notamment des impératifs de production.
Si détecter l'apparition à un stade précoce d'un défaut et suivre son évolution présentent déjà un grand intérêt, l'exploitant désire de plus en plus connaître la nature du défaut et sa gravité pour prendre des décisions.
Dans un contexte industriel où la disponibilité de l'outil de production, l'absence de stock et la réduction des coûts sont des objectifs stratégiques, connaitre de manière précise l'état du parc de machines dont il doit gérer la disponibilité et assurer la maintenance est essentiel.
Toutefois, ces décisions, et plus particulièrement la quantification des corrections à apporter aux installations peut s'avérer très délicate si l'on dispose seulement d'une indication sur le comportement vibratoire des matériels.
Définir la sensibilité (état mécanique, usure...) d'un matériel de type engrenage à partir de son comportement vibratoire serait une aide précieuse pour préparer les opérations de maintenance.
Le but de ce stage serait d'être capable d'évaluer le comportement dynamique d'un engrenage et définir son état mécanique à partir des vibrations.
L'objectif serait donc de simuler des défauts de type écaillage ou fissure en pied de denture sur un engrenage et de mettre en évidence des corrélations entre ces défauts et différents types de signaux mesurables tels que la vitesse angulaire, le couple, le courant électrique, les contraintes mais surtout la vibration.

Apports pédagogiques escomptés pour le stagiaire H/F :
Le stage sera réalisé en immersion dans une équipe dédiée aux mesures vibratoires sur les machines des parcs EDF (DTG/CMS) et dans une équipe d'experts en dynamique des structures, en bruit et vibration (Vibratec)
Encadré par des ingénieurs spécialistes, ils apporteront au stagiaire des connaissances pratiques en mécaniques issues du diagnostic vibratoire : mesures effectuées, paramètres de montage et chargements influents sur les vibrations, comportements dynamiques observés...

Profil et compétences recherchés:
Service d'accueil et lieu du stage :
Le stage se déroulera physiquement à Ecully en lien avec :
- Le laboratoire commun (LabCom) public-privé Ladage : collaboration entre le Laboratoire de Tribologie et Dynamique des Systèmes (LTDS) de l'Ecole Centrale de Lyon/CNRS/ENISE/ENTP et la société Vibratec, ce laboratoire commun public-privé est consacré à la dynamique des engrenages.
- Le Laboratoire de Mécanique des Contacts et des Structures (Lamcos) de l'INSA Lyon.
Durée du stage : 6 mois à partir de janvier 2017.
Déplacements éventuels :
Des déplacements réguliers sur Grenoble (DTG) seront à prévoir. Un déplacement sur la région parisienne (R&D Saclay, DPN Unie) pourra être envisagé. Un déplacement sur un site nucléaire et/ou chez un constructeur de réducteur (engrenage de type épicycloïdal) pourra être envisagé.
Eléve en dernière année d'école d'ingénieurs ou Master.
Spécialités : connaissance en mesures physiques et en mécanique (vibration, matériaux...).
Profil ou spécialité : génie mécanique.
Ce travail de niveau Bac +5 pourra être suivi d'une thèse de doctorat sur la même thématique.


Ils recrutent...