Top10 entreprises où il fait bon faire de la communication – HappyAtWork !

Comme chaque mercredi, meilleures-entreprises.com / choosemycompany.com vous présente son #ClassementHappyduMercredi et ses 5 learnings !

Aujourd’hui, le Top10 des entreprises où les professionnels de la communication sont les plus heureux et motivés (Source HappyAtWork by meilleures-entreprises.com / choosemycompany.com 2653 répondants)
Capture d’écran 2017-05-10 à 17.52.09

#1 Learning : L’annonceur plutôt que l’agence !

63% des professionnels de la communication travaillant pour des « annonceurs » s’estiment motivés et heureux. C’est 7 points de plus que pour ceux qui travaillent en agence (56,7%).

#2 Learning : La com stimule l’intellect !

Fonction innovante et à l’affût des nouvelles tendances, usages et outils, la communication développe les compétences professionnelles.

C’est le point fort ! 71,6% des salariés professionnels de la communication. apprennent et progressent dans leur métier. C’est +10pts vs ensemble des salariés. sur cette même question.

#3 Learning : Vive les femmes !

La communication est clairement une fonction féminine trustée par les femmes. 2/3 des 2653 « communicants » ayant répondu à l’enquête HappyAtWork  sont des femmes.

#4 Learning : Une « certaine » fierté…

64,5% des professionnels de la communication sont fiers de leur entreprise (produits et services). Il vaut mieux me direz-vous  ! Et c’est +7 pts au dessus de la moyenne de l’ensemble des salariés (fiers à 57%). Mais cela veut aussi dire qu’un tiers des communicants ne sont pas fiers de ce qu’ils promeuvent !!!

#5 Learning : Ce que j’aime le plus dans ma mission …

Je vous laisse apprécier les mots qui se détachent !

Nuage de mot HappyAtWork - Communication

LVMH. Comment se passent les entretiens de recrutement ?

Vous avez passé des entretiens de recrutement chez LVMH ou dans ses filiales ?

Partagez votre expérience ou posez vos questions !!!

  • Quelles sont les questions posées ?
  • Qui sont les interlocuteurs rencontrés ?
  • Combien d’entretiens faut-il passer pour être embauché ?
  • Les postes présentés sont-ils clairs et inspirant ?
  • Les salaires sont-ils transparents et attractifs ?
  • Est ce que c’était difficile ?
  • Avez-vous bien été reçu ?
  • Quelle image de l’entreprise ces entretiens vous ont-ils laissée ?
  • Conseilleriez-vous cette entreprise à vos amis ?

N’hésitez pas à compléter cette liste de questions !

Et le Universum award de la meilleure marque employeur est attribué à …

 Voici ci dessous les entreprises récompensées pour leurs meilleures marques employeur hier par Universum awards à l’Institut du monde arabe à Paris (http://www.universumawards.com/fr/Ceremonie-de-remise-des-prix.aspx)

 A la différence de Top Employeur, le label suédois Universum se base sur l’avis  des étudiants. 20893 étudiants Bac+4/5 des plus grandes écoles de commerce (56%) ,d’ingénieurs (41%) et de facultés de pharmacie (3%) ont élu les entreprises les plus attirantes.

Depuis 6 ans, les récompenses sont réparties selon les catégories suivantes :
– Commerce, Ingénieur/IT et Sciences Naturelles/Santé.

– Responsabilité Sociale d’Entreprise (RSE).

– Les employeurs ayant faits la plus forte entrée dans nos classements

– Les employeurs ayant observé la plus forte progression dans leur classement.

On arrête plus les labels marque employeurs à présent ! 

Prix de la meilleure marque employeur selon 11800 étudiants issus d’écoles de commerce :

1-      LVMH

2-      L’Oréal

3-      Google

Prix de la meilleure marque employeur selon les étudiants d’écoles d’ingénieurs :

1-      EADS

2-      Véolia

3-      Google

Prix de la meilleure marque employeur selon les étudiants en science naturelle et santé :

1-      Sanofis Aventis

2-      L’Oréal

3-      CNRS

 La Poste a également été récompensée à deux reprises, pour la « Work life balance » (Respect de la vie privée et la vie professionnelle) et la « Corporate Social Responsability » (Responsabilité sociale).

Une trentaine d’entreprises étaient présentes hier à cette remise de prix. Conférences et entrevues directes permettaient de réfléchir sur comment travailler son attractivité mais aussi son intégration et sa fidélisation vis-à-vis de la génération Y ou appelé aussi « idéaliste pragmatique » (Jean Marie Besse, Expert indépendant en communication & ex partner chez EuroRSCG).

LVMH. Plus de 5000 recrutements en 2009.

Le groupe de Luxe compte pourvoir 5 700 postes cette année.

Sur ces 5 700, il devrait y avoir environ 1500 CDI. Dont 400 postes de cadres dans les fonctions commerciales, marketing, gestion, création, développement (source Challenges)

Dans un contexte de ralentissement mondial de l’industrie du Luxe, de tels chiffres sont plus que surprenant. D’autant que LVMH compte un peu plus de 20 000 employés.

Ce niveau de recrutement représenterait plus d’un quart des effectifs.

En effet, pour la première fois depuis six ans, le cabinet en Stratégie Bain & Company ce marché d’environ 175 milliards d’euros devrait entrer en récession en 2009, après une tres faible croissance en 2008 (+3%).

Alors soit il faut courir chez LVMH car cette entreprise devrait rafler la mise et prendre une sacrée part de marché de 2009, soit se méfier des annonces des DRH, dont un des objectifs pourrait être de promouvoir LVMH comme une entreprise en excellente santé, cherchant ainsi à attirer les meilleurs talents.

Sans réelle proposition à la clé… Peut être ?

Sephora. Une université interne.

logo-sephora2.jpg

Pour Séphora, la bataille de la distribution se gagnera sur le terrain de la formation des équipes de vente.

Du coup, la fililale de LVMH mise gros sur le développement professionnel de ces populations, et crée La Séphora University.
Cibles prioritaires : les conseillers de ventes, les managers et les directeurs de magasin.
La Séphora University a ainsi pour objectif de former 3 500 personnes par an.
Cette initiative accompagne logiquement la volonté de Séphora de favoriser la promotion interne.
En effet, chez Séphora, 2/3 des managers sont issus de la promotion interne. Des salariés qui ont su démontrer leur adéquation aux compétences recherchées : capacité à communiquer, bon relationnel client et un certain charisme. Et finalement, comme l’indique Sandrine Bécaud, directrice formation Europe : »peu importe qu’ils aient eu auparavant une expérience dans le secteur ou dans l’esthétique ».
La formation et le développement des compétences sont donc de véritables leviers d’accompagnement de la stratégie.
Séphora propose 2 types de parcours :

  1. L’accompagnement de la prise de poste, qui se fait par une équipe de formateurs internes.
  2. Le développement des hauts potentiels, qui sont quant à eux suivis par des experts.

Les formations varient de 2 à 4 jours et sont complétées par un suivi en magasin. Des coachs régionaux prennent le relai et assurent alors l’évolution des compétences.

Soutenant cette ambition, 16 personnes sont dédiées, en France, à la formation.