Ce que les étudiants attendent de leur futur employeur. L'enquête exclusive.

Partenaire des principaux forums étudiants (Commerce et Ingénieurs), meilleures-entreprises.com a enquêté auprès de 2000 étudiants sur la « saison » 2011-2012.

L’enquête est faite via Ipads lors de ces rencontres professionnelles incontournables.

Objectif : comprendre ce que les étudiants attendent de leur futur employeur.
Rémunération, responsabilités, valeurs, carrière, secteurs d’activités, fonctions…

Pour la première fois, ces enquêtes exclusives sont diffusées gratuitement et en intégralité !!! (suivez les liens en bas de page)

Quelle fonction ?

Les profils ”Ingénieurs” souhaitent travailler dans les fonctions Production/Construction, R&D et IT.

Les profils “Commerce” sont en priorité attirés par le marketing la Finance puis le Conseil.

Quel secteur d’activité ?

Les “Ingénieurs” vont en priorité vers l’énergie, l’environnement, la construction puis les nouvelles technologies.

Les “Commerce” se dirigent vers le conseil, le luxe et la mode, les média et l’agro-alimentaire.

A noter des différences de choix très marquées entre les hommes et les femmes.

Quel type d’employeur ?

Pour tous, la priorité est de débuter dans un grand Groupe International, exemple de succès sur son marché.

Les “Ingénieurs” sont davantage sensibles à la performance en terme de Développement Durable.

Les “Commerce” valorisent davantage l’attractivité des produits et services développés.

Quelles priorités dans leur poste ?

“Ingénieurs” comme “Commerce” souhaitent d’abord développer leurs compétences, varier leurs missions et travailler sur des projets qui ont du sens.

Mobiles, ils n’accordent que peu d’importance au lieu de travail.

Quel développement professionnel ?

La carrière passe nécessairement par l’international.

Le but étant d’atteindre rapidement de hauts niveaux de responsabilités et d’avoir de l’autonomie.

Les “Ingénieurs” recherchent davantage la stabilité de l’emploi, les “Commerce” sont à la recherche de challenges permanents.

Quels éléments de rémunération ?

Les revenus élevés sont la priorité. Savoir que le salaire est compétitif par rapport au marché est également indispensable.

Les “Commerce” apprécient davantage la reconnaissance individuelle que les “Ingénieurs”.

Tous se retrouvent dans le souhait de bénéficier d’avantages (mutuelle, crèche, restauration…).

Quelle culture d’entreprise ?

L’équilibre vie privée / vie professionnelle est un enjeu fondamental.

De même que la quête de sens et le partage de valeurs.

TOP 5 des entreprises idéales !

Pour les “Ingénieurs” : VINCI,THALES, EDF, BOUYGUES CONSTRUCTION, GOOGLE.

Pour les “Commerce” : L’OREAL, GOOGLE, BNP PARIBAS, LVMH, APPLE


Exemple de liberté d'expression abusive

expression-thailande

Jusqu’où peut aller la liberté d’expression ?

Voici un exemple très récent de décision de justice (Cour de cassation 6 mars 2012) validant un licenciement pour faute grave.

Dans cette affaire, le salarié, qui assurait la fonction d’agent de sécurité avait été licencié pour faute grave au motif de propos injurieux et diffamatoires envers le chef d’entreprise.

Cette entreprise est un camp de concentration

Le salarié avait comparé son entreprise à un camp de concentration devant son employeur. Il avait été licencié pour faute grave.

Il se défendait en justice en faisant valoir que la référence à un camp de concentration était « une simple référence historique », le camp de concentration servant de modèle universel au même titre que le goulag à toute forme abusive de surveillance et en faisant valoir également qu’il ne visait pas personnellement le chef d’entreprise à l’encontre duquel aucune injure personnelle n’avait été adressée.

Liberté d’expression ?

Le salarié fait également valoir des textes importants relatifs à la liberté d’expression tels que les articles L.2281-1 et L. 2281-3 du code du travail,relatifs à la liberté d’expression dans l’entreprise, l’article 10 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

La faute grave est validée

La Cour de cassation juge le licenciement pour faute grave justifié, considérant que le salarié avait qualifié son lieu de travail de camp de concentration, au cours d’un entretien avec le chef d’entreprise dont il connaissait la nationalité allemande, ce qui caractérisait un abus de la liberté d’expression du salarié à l’aide de propos injurieux, diffamatoires ou excessif….

Source : Cassation sociale, 6 mars 2012, n° 10-27256. YN Avocat Lyon avril 2012  »


Retrouvez tous les conseils et pratiques en droit du travail sur le blog Avocatalk

Avocatalk

Non, on ne peut pas dénigrer son responsable en public, surtout par email

freedom-of-expression

Récemment, la cour de cassation a confirmé le licenciement d’une salariée qui avait critiqué publiquement son responsable hiérarchique.

En envoyant un email contenant les propos suivants aux dirigeants :

« Je l’informe que je pense que ce qu’il a fait est grave : grave car il a pris les mauvaises options en choisissant de déguiser la vérité, grave car rien de ce qu’il a fait ne peut être justifié par une question de prime, grave car même dans ce cas précédent il s’était trompé…. grave mais cela aurait pu être encore plus grave si je n’avais pas identifié…Je l’informe que j’ai pris la décision de lui donner une chance… Je lui précise je te donne ma position dans cette affaire, je te dis que j’estime que tu me dois des excuses, je n’exige pas que tu me fasses des excuses, tu as ma position la dessus tu en fais ce que tu veux »

La Cour d’Appel de Versailles, avait considéré qu’elle avait dénigré son supérieur hiérarchique et tenu des propos vexatoires à son égard, ce qui caractérisait un abus dans l’exercice de la liberté d’expression

Cass. soc. 28 mars 2012 n° 11-10513