Etre payé pour être recruté ? L'anti-crise signée Adequajob

Image 58

Sur le marché encombré de l’offre d’emploi, Adequajob décide de venir bousculer les grands Monster, KelJob, Cadremploi, RegionsJob…

Alors il n’y a pas d’autre choix que de rompre avec tout ce qui existe :

– L’offre d’emploi était payante ? Adequajob la rend gratuite.

– Les Job boards se moquent de la réussite du recrutement ? Adequajob en fait son business (entre 1000 et 3000€ le recrutement)

– Le candidat cherchait un job ? Maintenant il cherche un Job + une prime à l’embauche (entre 100 et 500€ pour le candidat recruté)

– Les Job boards ont besoin de commerciaux ? Adequajob rémunère des conseillers externes (vous, moi) capables de recommander ses services à des recruteurs et intéressés à la réussite du recrutement (20 à 30% du CA généré).

Un bon coup de pied aux fesses au modèle de l’Emploi sur Internet.

Un modèle oligopolistique pour l’instant trusté par 3 acteurs (Adenclassified, Monster, Stepstone) aux recettes caverneuses « copiée/collée » de la presse papier : « 1/ Je diffuse ton annonce 2/Tu payes en fonction de mon audience 3/ Je te fais une ristourne si tu en prends plusieurs ».

Adequajob joue la performance à « tout prix ».

Prix pour le succès du recrutement, prix pour le recruté, prix pour l’intermédiaire…

et propose un modèle innovant correspondant enfin aux possibilités du web et aux attentes réelles des recruteurs.

Sephora. Au delà des apparences avec "Jobstyle"

apparence

Au delà des apparences, qui est-on vraiment ?

Avec « JobStyle« , Séphora s’attaque à un taboo: l’impact de la première impression dans le monde professionnel et l’importance de l’apparence !

C’est d’ailleurs cette initiative qui vient de permettre à Séphora de remporter le Prix Spécial du Jury du Trophée National de l’Entreprise Citoyenne.

Séphora propose donc à des handicapés et des chercheurs d’emploi de maîtriser l’image qu’ils renvoient aux recruteurs lors d’un entretien.

Les candidats sélectionnés bénéficient d’un coaching pour identifier les besoins prioritaires : 3 ateliers d’une heure (atelier style, atelier coiffure et atelier beauté) et 1 atelier CV vidéo (enregistrement en une seule prise, sans montage) sont proposés

Séphora pévoit d’élargir la cible, en ouvrant les sessions à de nouveaux publics, tels que les jeunes issus de quartiers défavorisés (un partenariat avec la ville de Montfermeil visant à coacher 100 jeunes).

Le bilan chiffré

  • 5 collaborateurs internes et 7 collaborateurs externes ;
  • Budget / jour : 10 000 euros (hors du temps de travail des collaborateurs internes) + 15 000 euros en support de communication ;
  • A ce jour,  16 sessions dispensées, 48 personnes coachées (20 chercheurs d’emplois, et 28 handicapés, dont 2/3 de femmes et 1/3 d’hommes).

DCNS. Vainqueur du trophée National de l'Entreprise grâce aux filières du Talent

marc-thiercelin-dcns_diaporama

DCNS – leader mondial du naval de défense, 12000 collaborateurs, 2,4 milliards d’€ CA)- remporte le trophée National de l’Entreprise citoyenne.

Ses filières du Talent, un programme de formation et d’aide à l’emploi pour les jeunes non diplômés, ont remporté l’enthousiasme du jury.

Une double transmission

Sur trois ans (2008-2010), les collaborateurs de DCNS transmettent

  • leur talent à des jeunes en panne de projet. Objectif : les aider à acquérir une formation diplômante et trouver un emploi
  • leur passion de la mer à des jeunes skippers pour les préparer à la course au large

Une intégration au monde du travail via l’apprentissage

Parmi les plus motivés, 300 jeunes ont été intégré en alternance au sein de DCNS. Le but étant qu’il trouvent un emploi soit au sein de DCNS, soit dans une autre entreprise.

Le bilan chiffré

  • 562 collaborateurs volontaires pour être tuteurs des jeunes en alternance du programme
  • 1830 jeunes accueillis en mini-stages découverte
  • 303 jeunes en panne de projet intégrés en alternance au sein de DCNS dans le
    cadre du programme
  • 115 jeunes embauchés au sein de DCNS ou d’une autre entreprise à ce jour

Paye-t-on des impôts et des cotisations sociales sur les indemnités de rupture : transactions, départs négociés, licenciements ?

picsou

Lorsque suite à un licenciement, une transaction est négociée puis signée entre l’employeur et le salarié, cette transaction s’accompagne du versement d’une indemnité transactionnelle.

En contrepartie du versement de cette indemnité, le salarié renonce à toute contestation de son licenciement devant le Conseil de prud’hommes.

Mais cette indemnité est-elle exonérée de cotisations sociales et est-elle soumise à l’impôt sur le revenu ?

Si les indemnités sont versées dans le cadre d’un Plan de sauvegarde de l’Emploi (Plan social), alors il y aura exonération, sans limite de montant, tant sur le plan de l’impôt sur le revenu que sur le plan des cotisations de Sécurité Sociales.

Si les indemnités sont versées dans le cadre d’une transaction faisant suite à un licenciement individuel, alors l’exonération est plafonnée au plus élevé des deux montants suivants :

– soit la moitié de la somme versée,

– soit le double de la dernière rémunération annuelle brute, dans la limite de 3 plafonds annuels de Sécurité Sociale (le plafond est égal à 35 352 euros en 2010).

C’est ce qui résulte de la loi nouvelle, qui vient d’être votée par le sénat. Antérieurement, le plafond était plus haut, puisque fixé à 6 fois le Plafond annuel de la sécurité Sociale.

Il y a cependant des mesures transitoires pour les ruptures ayant pris effet avant le 31 décembre 2010 mais indemnisées en 2011.

CSG/CRDS sont toujours dues dans les mêmes conditions qu’antérieurement.

Source : article L.242-1 du Code de la sécurité Sociale et article 80 duodecies Code Général des Impôts.

Retrouvez tous les conseils et pratiques en droit du travail sur le blog Avocatalk

Avocatalk



Besoin de relations plus humaines dans l'entreprise. Ah bon ? Faut-il encore le prouver ?

caillouxPour sa 17ème édition, l’Observatoire du Travail BPI/BVA/L’EXPRESS* révèle le besoin important des relations humaines dans l’entreprise et souligne l’émergence de nouvelles solidarités informelles dans les organisations.

Des relations internes vécues plutôt positivement en priorité avec les collègues:

  • 88% apprécient la qualité des relations avec les collègues qui sont qualifiées d’amicales et conviviales
  • 76% qualifient leurs relations avec leurs supérieurs hiérarchiques avant tout respectueuses ou tout simplement professionnelles.

Une tendance perçue à la dégradation de l’ambiance de travail:

  • 27 % voient une dégradation de l’ambiance de travail, principalement sous l’effet de question d’organisation ayant un impact sur la charge de travail, le manque de reconnaissance, le sentiment d’isolement et la mésentente avec le responsable (32% dans les entreprises de plus de 1000 salariés, 34% dans le secteur public)
  • seulement 46% pensent que la direction n’attache pas d’importance à la qualité de l’ambiance du travail

La montée en puissance des réseaux de solidarités informels:

En cas de problèmes professionnels :

  • 27% des salariés se sentent isolés et 17% discriminés
  • 74% d’entre eux se tournent vers leurs collègues
  • 61 % s’adressent à leur N+1
  • 46% voient leurs collègues en dehors de l’entreprise
  • 29% seulement contactent les institutions représentatives du personnel
  • La fonction RH n’arrive qu’en 6ème position, à 16 %

Pascale Portères, vice-présidente de BPI, souligne le caractère paradoxal de ce sondage qui montre l’intérêt des relations du travail pour les salariés et la perception qu’ils ont d’une moindre attention à cela du côté de leur direction.

L’arrivée en masse de la génération des 18-30 ans dans les prochains mois (ils représenteront très vite plus de 45 % des effectifs au travail) risquent de bousculer encore les règles de vie et les circuits de communication dans le monde du travail, créant de toutes façon une autre forme de lien social, probablement moins aride.

Licenciement FACEBOOK : un jugement au conseil de prud'hommes de Boulogne Billancourt

Des cas de licenciements liés à des propos tenus sur FACEBOOK sont intervenu plusieurs fois en 2010. J’en ai parlé à plusieurs reprises car je considère pour ma part qu’il s’agit de licenciements abusifs.

Un premier jugement vient d’intervenir au Conseil de prud’hommes de Boulogne Billancourt (92). Trois salariés de la société Alten, une société d’ingénierie qui emploie 11 300 collaborateurs dans le monde. En décembre 2008, lors d’échanges sur Facebook, l’un d’entre aux avait ironisé sur sa page personnelle, en disant faire partie d’un «club des néfastes». Deux autres employées avaient répondu : « Bienvenue au club ».

Un autre salarié avait alors transmis une copie de ces propos à la direction d’Alten… et le licenciement pour faute grave était intervenu.

Le Conseil de prud’hommes a jugé que ce licenciement était fondé et les salariés, qui contestaient ce licenciement ont été déboutés.

Pour motiver son jugement, le Conseil de prud’hommes semble-t-il fait valoir que : «La page mentionnant les propos incriminés constitue un moyen de preuve licite du caractère bien-fondé du licenciement».

En clair, cela signifierait que les propos tenus sur FACEBOOK entre amis ne relèveraient ni du secret des correspondances, ni du droit à la vie privée…

Pourtant, si l’employeur ne figure pas parmi les amis FACEBOOK, il ne peut avoir eu connaissance naturellement de cette correspondance privée : il a fallu qu’un ami FACEBOOK (ou ami d’ami) lui communique copie de la page. En définitive, d’après ce jugement de première instance, il semble que la faute grave soit constituée simplement par le fait que le compte FACEBOOK des salariées était ouvert aux amis d’amis, et non pas limité aux seuls amis. Du coup, le juge a considéré FACEBOOK comme public.

Autre facteur important : les salariées comptaient de nombreux amis FACEBOOK dans la société. D’où un écho interne à leurs propos.

La leçon à tirer est qu’il n’y aura que du cas par cas dans ce type de dossiers. Sur le principe, je considère ces licenciements comme abusifs. La Cour d’appel sera certainement amenée à rejuger ce dossier avec le recul et la vision juridique nécessaires.

Il est évident que les réseaux sociaux et internet présentent des dangers. La tentation est sans doute, pour un Conseil de prud’hommes, de juger ce type de dossier en se laissant porter par la pression médiatique et sociale de cette évidence. On y verra plus clair après un premier arrêt de Cour d’appel.

Retrouvez tous les conseils et pratiques en droit du travail sur le blog Avocatalk

Avocatalk

5 questions pour l'entretien de recrutement

Ma petite expérience de DRH me fait dire qu’il y a 5 questions basiques à préparer en vue d’un entretien de recrutement:

– « Que savez-vous sur notre entreprise ? »

C’est pour savoir si vous arrivez en touriste. Ayez préparé au moins 3 questions. Par exemple : 1/ sur les produits (« j’ai vu que vous aviez lancé un nouveau modèle, quels sont les premiers résultats ? »; 2/ sur votre fonction (« j’ai cru comprendre que le marketing était au cœur de la stratégie de votre entreprise : d’après vous, quels sont les grands enjeux du marketing cette année ? ») ; 3/ Sur les possibilités de carrières (« J’ai remarqué que vos collaborateurs restaient longtemps dans votre entreprise, pouvez-vous me donner quelques exemples de parcours dans ma fonction ? »)

– « En quoi ce poste vous intéresse-t-il ? »

Si vous arrivez pour un poste précis, faites le lien avec vos expériences, vos réussites et montrez qu’il correspond à une logique de développement professionnel. Si vous arrivez en « spontané », parlez de votre intérêt pour la fonction que vous exercez, votre volonté de progresser dans votre expertise et posez des questions sur la place de cette fonction dans l’entreprise (son rôle dans la stratégie, son fonctionnement avec les autres fonctions…)

– « Mais vous alors ? Parlez-moi de vous »

Cette question simple est très difficile. Il faut y répondre avec une petite synthèse ultra-rapide et percutante de 1-2 mn maximum. Normalement, le recruteur devrait rebondir et vous emmener détailler une partie. Ne partez pas dans tous les sens. C’est le piège de cette question très générale.

– « Et quand vous ne travaillez pas, vous faîtes quoi ? »

Ne soyez pas fermé à cette question. Découvrez-vous un peu. Ce qui importe le plus, c’est de parler d’un de vos centres d’intérêt avec passion. Choisissez le plus inspirant, et exprimez-vous comme si vous essayiez de convertir votre interlocuteur à votre sport, ou à votre loisir ! Évitez des banalités comme « je voyage beaucoup » ou « je vais beaucoup au cinéma ». Si les voyages ou le cinéma sont votre passion, alors soyez précis et inspirant lorsque vous décrirez les pays, cultures, genres cinématographiques que vous ferez partager à votre interlocuteur.

– Avez-vous des questions ?

Ne dîtes jamais : « pour l’instant, tout est clair, vous m’avez tout bien expliqué. Mais je ne manquerais pas de vous rappeler si besoin ». Le fait de ne pas poser la moindre question vous rend quelconque : on vous a dit des choses, vous avez écouté et vous repartez. Ce n’est pas facile de trouver des questions pertinentes. Mais il en suffit d’une seule. Ne laissez pas filer la discussion. Essayez autant que possible de créer un dialogue.

Mais le plus important, c’est d’être soi même. D’être le meilleur. Mais de soi-même. C’est ce qui fait la différence.

photovache

Aucun rapport.

Peut-on laisser des commentaires anonymes sur les sites de notation ?

Image 60

Tout le monde en parle : le licenciement des 2 salariés d’Alten ayant dénigré leur entreprise sur Facebook a été confirmé par le conseil des Prud’Hommes.

Facebook étant un site de loisir donc a priori relevant de la sphère privée, on aurait pu croire que la discussion était « privée », ce qui aurait automatiquement rendu le licenciement nul.

Et bien non.

Car en fait, cette discussion a été considérée comme « publique » dans la mesure où les commentaires étaient accessibles par les « amis » d' »amis ».

C’est évidemment le danger de Facebook, et beaucoup d’entre nous doivent s’être mis à chercher dans leurs historiques pour voir ce qui pourrait trainer…

Sur meilleures-entreprises.fr,  je développe un questionnaire (EDV) permettant aux salariés d’évaluer leurs entreprises. Je me sens un peu concerné par le sujet.

Quand j’ai contacté la CNIL pour déclarer meilleures-entreprises.fr, on m’a expliqué que le fait de donner son opinion via un questionnaire structuré ne pouvait pas constituer un dénigrement ou une diffamation (c’est ce que font tous les instituts statistiques). En revanche, donner son opinion de façon libre est risqué car c’est l’impact des mots qui est considéré.

Ensuite, d’après la CNIL, en cas de procès pour diffamation notamment, la justice peut réclamer l’adresse email de l’émetteur au site hébergeant le commentaire. Afin de retrouver l’auteur du commentaire.

C’est pour éviter les risques de diffamation et donc protéger les membres, les entreprises citées, et meilleures-entreprises.fr, que j’ai choisi de ne pas laisser la possibilité aux membres de laisser des témoignages ou opinions (vous êtes nombreux à me demander pourquoi j’ai fait ce choix)

Si vous en laissez sur d’autres sites, sachez donc que ce que vous écrivez peut engager votre responsabilité, et que vous êtes retrouvables via votre adresse email.

Répondez donc aux questionnaires, mais méfiez-vous des opinions.

Fiche métier Sapiance RH n°1 : Fonctions comptables

  • Evolution du marché

Depuis quelques années, le marché subit les conséquences de la mondialisation. Il ne cesse de muter en profondeur et à un rythme soutenu. Pour cela, les fonctions comptables ont évolué à une vitesse prodigieuse et nécessite désormais de nouvelles compétences.

Il est possible durant ses 10 premières années professionnelles de se relancer dans les études pour accéder à de nouvelles perspectives.

Les fonctions comptables sont présentes dans tous les types de structures  (TPE, PME, Grandes Entreprises).

 

  • Actu et perspectives

En 40 ans, les fonctions comptables se sont véritablement métamorphosées. A la rigueur, le règlementaire et l’académique se sont aujourd’hui ajoutés l’analyse, la technicité et la force de proposition.  Les métiers comptables peuvent désormais représenter un compromis idéal entre passion des chiffres et créativité.

 

  • Compétences requises

tableau co

 

 

 

 

  

Le petit + : Parler anglais

Conseil : Se renseigner régulièrement sur les déséquilibres dans l’univers de la comptabilité. Des niches, des spécialités comptables devenues précieuses, des éléments de compétences recherchés, tant de possibilités qui pourront vous faire gagner un temps précieux dans l’évolution de votre carrière.

 

  • Les métiers qui recrutent
  1. Comptable BAFI / OPCVM
  2. Spécialiste IFRS
  3. Comptable technique assurance
  4. Comptable positionnable sur process MOA / MOE
  5. Chargé d’étude comptable
  6. Contrôleur comptable

 

  • Le coup de pouce Sapiance RH

Quels sont les salaires ?

Parcours technique (formation supérieure (école de commerce DESCG) + compétences additionnelles recherchées)

Jeune diplômé : 25-35k€

5/10 ans d’expérience : 40-50k€

>10 ans d’expérience : 50-100k€

Parcours traditionnel (formation Bac+2 (type BTS DUT) + parcours classique)

Jeune diplômé : 20-25k€

5/10 ans d’expérience : 30-40k€

>10 ans d’expérience : 40-50k€

 

  • Ou trouver les postes ?

1 CVtèques (inscription sur les bases de données comme Monster, cadre emploi…)                 2 Annonces                                                                                                                                                                  3 Réseaux

 

  • Dynamique du marché : forte

Présentation des fiches métiers Sapiance RH

Sapiance RH, Cabinet de recrutement généraliste mettra à votre disposition de façon régulière des fiches métiers utiles et faciles d’accès. Le marché étant en constant bouleversement, il nous est paru intéressant de vous proposer notre expertise pour que vous puissiez obtenir une vision à la fois globale et dans l’air du temps des métiers qui vous intéressent.

Nous commencerons notre étude par l’univers de la comptabilité et de la finance mais n’ayez crainte, l’objectif est de passer en revue un nombre de poste suffisant pour créer une sorte de bibliothèque-métiers donc n’hésitez pas à consulter notre rubrique fréquemment et si vous avez des requêtes, nous sommes là pour y répondre.

Les fonctions comptables et financières sont très nombreuses. Pour simplifier ce domaine d’activité, nous avons trouvé 7 catégories :

1 Fonctions comptables classiques (Aide comptable, Comptable, Auxiliaire Comptable Paye, Comptable général)

2 Comptable unique

3 Contrôleur de gestion

4 Auditeur interne

5 Consolideur

6 Chef comptable

7 Directeur Financier

Evolution du marché :

Depuis quelques années, le marché impactant les fonctions comptables subit les conséquences de la mondialisation. Il ne cesse de muter en profondeur et à un rythme soutenu. Pour cela, les fonctions comptables et financières ont évolué à une vitesse prodigieuse et nécessite désormais de nouvelles compétences.

Actu et perspectives :

Depuis 30 ans et plus significativement ces dix dernières années, les fonctions comptables et financières se sont véritablement métamorphosées. A la rigueur, le réglementaire et l’académique se sont ajoutés aujourd’hui l’analyse, la prise de risque ainsi que la force de proposition.

La finance de « constat » s’est transformée en finance de « vision à moyen et long terme et de pilotage »

Poussé notamment par l’omniprésence des marchés financiers, la nécessité de transparence sur les chiffres des entreprises est de plus en plus présente, la direction financière doit aujourd’hui réaliser des prévisions fiables et de bonnes qualités.

Les directions financières « groupe » doivent pouvoir intervenir sur les différentes lignes métier ». Elles sont attendues comme un support fonctionnel mais aussi et surtout comme un support opérationnel.

Le contexte de crise que nous connaissons actuellement a renforcé logiquement la volonté des entreprises de mesurer les performances et d’améliorer les résultats.

Les entreprises ont aujourd’hui des exigences en termes d’expertise qu’elles n’avaient pas auparavant. Les fonctions comptables et financières représentent désormais des voies professionnelles où l’ambition devient une véritable force pour prendre place sur le marché. Les métiers comptables peuvent aujourd’hui représenter un compromis idéal entre passion des chiffres et créativité.

Le périmètre normatif et réglementaire en France mais aussi à l’international nécessite une grande capacité d’adaptation de la part des directions financières et comptables.

Je vous propose de découvrir ci-dessous, les 4 grandes périodes qui ont révolutionné le monde de la comptabilité : 

frise compt

 

 

 

 

 

 

Pour obtenir une vision globale des fonctions comptables et financières, nous nous concentrerons sur les métiers de comptable, contrôleur de gestion ainsi que directeur financier.